Nietzsche, James et la vérité

Nietzsche, à en croire de nombreux commentateurs de son oeuvre, aurait critiqué l'idée de vérité, jusqu'à soutenir qu'il n'existe pas de vérité. Il n'y aurait que des perspectives sur le monde, qui peuvent toutes prétendre à leur vérité, si bien que l'idée d'une vérité, seule et unique, devrait être abandonnée. Cette thèse, c'est ce qu'on... Lire la Suite →

Gourmande

  les cheveux attachés aux conventions tu les défais d'un geste   tu te grattes les fesses cligne de l'oeil l'idéal s'est noyé dans ta douche   tu rigoles sans rougir tu mouilles sans gémir tu jouis comme tu mords dans ma vie à belles dents

Une pause dans l’infini

  Sur ton corps des siècles de caresses et les miennes pour adoucir la peur   ma langue fondue sur ta peau dégèle tes plaisirs tu pleures ta vulve attend muette entre tes cuisses closes sa chanson   tu te déposes sur mon épaule comme une enfant au lit un monde souffre sous la soie... Lire la Suite →

Anges gardiens

    Nous étions tous les deux assis comme des garde-malades l’un pour l’autre   À peine existant sans frisson sans désir angéliques pourtant de douceur de tendresse comme deux petits miracles qui ne sauveront rien   Anges gardiens impuissants à veiller l’un sur l’autre à exaucer des vœux répondre à des prières terrassés par ce... Lire la Suite →

Le shack

La route s'étire une plaie ouverte dans la chair du monde par où je viens à moi Je m'enfonce dans le passé le regard aiguisé fixé sur l'horizon chaque kilomètre un peu plus près du sang   Les champs vierges au matin comme une paume ouverte recueillent la rosée Le shack est encore là une... Lire la Suite →

Clint ou la droite estimable

C'est Clint, reconnaissable entre tous. Il nous toise sans détour, de ses yeux bleu acier, réduits à deux fentes aux multiples pattes d'oies. Un visage d'une dureté minérale, marqué par les ans. C'est l'archétype d'une certaine idée des États-Unis, le vieux guerrier, le héros d'une Amérique blanche campée à droite. Mais c'est aussi un artiste... Lire la Suite →

Nietzsche malgré lui

Michel Onfray est un fin connaisseur de l’œuvre de Nietzsche. Mais à le lire, on court toujours le risque, malgré ses propres mises en garde, de se faire une fausse idée de l’homme dont il nous parle. On court toujours le risque, pour le dire autrement, de confondre Nietzsche avec le nietzschéisme de gauche qu’il... Lire la Suite →

Lonesome cow-boy

Tu lances des roches sur un vieux train rouillé Tu dérailles et souffle ta colère avec des "o" muets un signal de fumée que personne ne verra Dans l'désert de ta vie il n'y a jamais personne pour jouer avec toi aux cow-boys, aux Indiens   Desperado aux lunettes scotchées tu voudrais bien voler le secret... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑