Héros romantique ou rêveur engagé?

Il m’arrive parfois encore de m’arrêter pour regarder d’un œil neuf la société qui m’entoure, spécialement en banlieue : je contemple ses artères, son architecture commerciale, le trafic de l'heure de pointe. Et je m’étonne que l’on aie pu accoucher, avec tant d'intelligences assemblées, d'un monde aussi laid. Et aussi bête. Un monde pensé pour... Lire la Suite →

L’imagination à juste dose

Nous avons, nous les humains, une nette tendance à rêver et même à vouloir rêver, à nous représenter par l'imagination une vie plus belle que celle que nous vivons, parfois même à habiller notre réalité des atours de l'imaginaire, pour lui donner un supplément de sens et de magie. Sur Instagram ou sur Facebook, nous... Lire la Suite →

Notre sensibilité aux biens de la vie

J'ai abordé dans un article précédent la question suivante: les biens qui définissent pour nous ce qu'est une vie réussie sont-ils subjectifs - au sens où leur valeur serait notre choix - ou objectif, au sens où leur valeur s'impose à nous? J'ai soutenu que ces biens avaient une certaine objectivité pour nous, quand bien... Lire la Suite →

Fragment d’esthétique

  La beauté est-elle subjective? Je reviens brièvement à ce sujet déjà abordé sur ce blog. Pour mieux approcher ce problème, il vaut peut-être la peine de l'aborder du point de vue de l'artiste qui crée une oeuvre. L’artiste cherche à créer de la beauté. Mais se conçoit-il comme un démiurge inventant la beauté ? Comme... Lire la Suite →

Le pluralisme des vertus

De la philosophie grecque classique, je retiens l’idée qu’il existe une floraison humaine, ce mode d’être d’une personne parvenant à faire fleurir en elle ses plus belles potentialités, jusqu’à développer une certaine forme d'accomplissement humain. Les excellences humaines susceptibles de fleurir en nous, appelons-les vertus. Ce sont des qualités, des virtuosités. Les plus éminentes d’entre elles sont... Lire la Suite →

La constance de l’essayiste

1572. À trente-neuf ans, Michel de Montaigne vient d'amorcer ses Essais. C'est un livre resté célèbre, dans lequel il se prend pour sujet d'une collection de textes au fil de laquelle il trace aussi un portrait de notre "humaine condition". À travers l'exemplaire bien précis qu'il est lui-même, Montaigne s'attache à étudier l'humanité au grand complet.... Lire la Suite →

Écologie: de la technique à la sympathie universelle

Écologie et technique peuvent sans doute être réconciliées à travers les « technologies vertes ». Mais elles sont au départ conflictuelles. Ce conflit entre écologie et technique, j’aimerais ici l’évoquer par la voie de la philosophie. Lorsque nous pensons aux techniques modernes, ce qui nous vient à l’esprit, ce sont des images de machines, d’appareils, d’ordinateurs, peut-être... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑